Para Canoë

#Sprint #Explosivité #Intensité #Technique

Pictogramme Para CanoëÀ propos

Les deux bateaux paralympiques sont le kayak et la pirogue (Va’a). Les deux types d’embarcations sont conçus afin de conjuguer performance et stabilité au compétiteur.

En kayak, on utilise une pagaie double (un manche et deux pales), tandis qu’une pagaie simple (un manche, une pale) est utilisée en pirogue. A la différence de l’aviron, la pagaie n’a aucun point de fixation sur l’embarcation. C’est donc au pagayeur de créer son appui dans l’eau mais aussi de transmettre l’énergie à l’embarcation en utilisant son corps pour se déplacer.

Les compétitions internationales officielles se déroulent en confrontation directe, en monoplace, sur la distance de 200m, pour un effort compris entre 40’’ et 1 minute suivant l’embarcation utilisée et les catégories. Au niveau national il est aussi possible de courir en équipage « handi/valide ».

Le couloir de course mesure 9 m de large, ce qui nécessite de naviguer avec vitesse et précision surtout lorsque les conditions climatiques sont difficiles (vent ou vagues latérales).

Trois catégories sont ouvertes à la compétition en kayak (KL) et va’a (VL) :

KL1#* ou VL1 : Athlètes sans ou avec une fonction très limitée du tronc, sans fonction des jambes.

KL2#* ou VL2#* : Athlètes avec une fonction partielle du tronc et des jambes, capables de s’asseoir droit dans un kayak mais qui peuvent avoir besoin d’un siège avec dossier haut.

KL3#* ou VL3# : Athlètes avec une fonction du tronc et une fonction partielle des jambes, capables de s’asseoir avec le tronc en flexion avant dans le kayak et capables d’utiliser au moins une jambe.

# Programme paralympique homme

* Programme paralympique femme

Le para canoë en France :

Les clubs de la Fédération Française de Canoë-kayak et Sports de Pagaie proposent des activités régulières et sont susceptibles de vous accueillir à l’année. La Fédération Française Handisport propose également des activités de découverte pour s’initier à l’activité.

Handicaps concernés

  • Handicap orthopédique
  • Paraplégie et tétraplégie
  • Paralysie cérébrale
  • Handicap neurologique évolutif
  • Handicap neurologique d'origine
  • Ce sport est également ouvert, en compétition ou en loisirs, à d’autres types de handicaps qui ne sont pas concernés par les Jeux Paralympiques

Les qualités physiques nécessaires

  • L'adresse
  • Les réflexes
  • La coordination
  • La souplesse
  • L'endurance
  • La vitesse
  • L'équilibre
  • La force

Fédération